Ami visiteur, bonjour !

 

Concerts prévus en 2024

Notez dans vos agendas :

·        samedi 29 juin, 20h30 : le récital « Les merveilles du violon » de la violoniste Natacha Triadou ,

 

·        dimanche 4 août, 17h30 : un concert de Lucie Angelino (soprano!) et Pauline Magnères (piano)

 

Souscription auprès de la Fondation du Patrimoine pour la restauration de la cloche

La cloche, qui date de 1837, nécessite aujourd’hui une restauration.

Cela tout d’abord pour des raisons de sécurité : le mouton est fortement fragilisé et le marteau frappe la cloche trop bas, l’endommageant donc à chaque utilisation. Ainsi que pour des raisons patrimoniales, car cette dégradation lente risque de causer des dommages irréversibles si nous n’agissons pas rapidement. 

Nous avons donc fait appel à la Fondation du Patrimoine pour organiser une collecte de fonds permettant de financer les travaux de sécurisation de la cloche, qui seront confiés à l'entreprise Bodet Campanaire. Ces travaux incluent :

- la fourniture et la pose d'un mouton traditionnel en coeur de chêne et brides forgées,

- le remplacement des semelles par des sommiers en coeur de chêne,

- le repositionnement du marteau afin de ne plus abimer la cloche. 

L'ensemble des travaux a été chiffré à 4175 Euros par l'entreprise.
Pour marquer le lancement de cette opération, une cérémonie a été organisée samedi 16 septembre à 11h à la chapelle avec la présence de : Claude Chelingue, adjoint au maire de Grazac, une délégation de la Fondation du Patrimoine (dont Bernard Cassagnet, ex-directeur de la délégation Occitanie), Philippe Basquin, curé de la Paroisse Saint-Vincent-de-Paul (voir photos ci-dessous).
Une cagnotte est donc ouverte sur le site de la Fondation du Patrimoine et vous pouvez contribuer à la réparation de la cloche en cliquant sur le lien suivant :

 

Un reçu fiscal vous sera immédiatement adressé.

 

La chapelle Notre Dame de Grâce vous accueille

Au sommet de coteaux surplombant le Tarn, à mi-chemin entre Toulouse et Albi, se trouve une ravissante chapelle, dédiée à Notre Dame , où l'on honore non seulement la Vierge Marie mais aussi la mémoire de Saint Vincent de Paul qui dit là une de ses premières messes en 1600.

On se croirait en moyenne montagne car le regard porte loin et les paysages sont mêlés de forêts et de pâturages ou de cultures. Pourtant, l'altitude ne dépasse pas 220 mètres ;  mais il faut s'élever de quelques 100 mètres au départ de Buzet-sur-Tarn ou de Mézens pour arriver à ce site empreint de simplicité et de sérénité. 

Cette chapelle, appelée Notre Dame de Grâce, date du 16ème siècle.

Bien sûr, l'histoire du lieu (Grâce) et de la chapelle a débuté avant le 16ème siècle. Ainsi, selon les recherches menées par Francis Funk, Grâce apparaît sous la forme d'un nom propre (Petrus Bernardi de Graicia) en 1243 dans un serment de fidélité des habitants de Rabastens au Traité de Paris de 1229. L'église elle-même est citée dès 1384, puis en 1393 où elle est rattachée géographiquement au hameau de Gazencs, disparu aujourd'hui depuis longtemps, et qui se situait à 800 m de la chapelle à l'ouest.

Avant sa transformation du 16ème siècle, la chapelle n'était qu'un modeste oratoire. Elle dépendait du prieuré de Conques-sur-Tarn (à quelques kilomètres de Buzet-sur-Tarn, sur la rive droite du Tarn), lui-même rattaché à l'abbaye de Moissac. Le prieuré de Conques a été transformé au début du 16ème siècle  en un superbe château mais la chapelle Notre Dame de Grâce est toujours là.

 

Elle a échappé aux destructions de l'histoire et fut maintes fois restaurée, par exemple :

  • en 1725, un certain Jean Nicolas, décédé à Condel, légua par testament 50 livres pour la restauration de la chapelle,
  • en 1794, un arrêté de la municipalité de Rabastens ordonna sa destruction, mais seul le clocher en éventail fut abattu et un propriétaire voisin de la chapelle, M. Armand Fauré, fit révoquer l'arrêté municipal et acquit le monument de ses deniers pour restaurer le clocher,
  • en 1850, on doubla extérieurement les vieux murs et l'on ouvrit à l'intérieur deux petites chapelles latérales, dont une dédiée à Saint Vincent.

En  1979, une association, "Les amis de Notre Dame de Grâce", a été créée avec l'objectif d'assurer la sauvegarde, l'entretien et l'animation de la chapelle.

Et d'importants travaux de restauration furent immédiatement entrepris, grâce à la générosité de Madame Dunet.

Aujourd'hui, la chapelle  vit plus que jamais. Elle est toujours un lieu de recueillement, car la nature qui l'entoure a été préservée des vicissitudes des temps modernes.  Elle reste un lieu de rencontres spirituelles autour de la mémoire de Saint Vincent de Paul. Elle est aussi devenue un lieu de partage  et d'événements culturels. 

Donc, ami visiteur, nous vous convions à visiter ce merveilleux site. Ne vous arrêtez pas à ce pâle site Internet ... qui vous donne quand même quelques informations sur :

  • la situation exacte de la chapelle et la météo du jour,
  • les liens entre la chapelle et Saint Vincent de Paul,
  • les actualités de l'année en cours.

Bonne visite et à bientôt !